bg banner
fond

Article IB-Com Février - Le multitouch conjugué aux outils scientifiques


Le CIG est un nouvel institut de formation et de recherche interdisciplinaire de l’Université de Lausanne (UNIL). Le CIG est la contribution essentielle de l’UNIL au Programme «Sciences, Vie, Société» (SVS) des institutions académiques de l’Arc lémanique, un programme par lequel les Universités de Genève et de Lausanne, ainsi que l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne, entendent coordonner leurs développements dans les domaines des sciences de la vie et des sciences humaines.
Le CIG est un nouvel institut de formation et de recherche interdisciplinaire de l’Université de Lausanne (UNIL). Le CIG est la contribution essentielle de l’UNIL au Programme «Sciences, Vie, Société» (SVS) des institutions académiques de l’Arc lémanique, un programme par lequel les Universités de Genève et de Lausanne, ainsi que l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne, entendent coordonner leurs développements dans les domaines des sciences de la vie et des sciences humaines.
Dans le cadre des études au niveau cellulaire, les chercheurs recourent souvent à l’observation.
Cette dernière se fait régulièrement en utilisant des microscopes électroniques, qui permettent de prendre des images de haute qualité.
L’autre type d’observation se fait sur des modèles informatiques 3D de molécules, notamment sur les modèles de protéines.

La révolution multitouch : la simplification des interfaces graphiques
Manipuler un objet tridimensionnel avec les périphériques de base d’un ordinateur, tels que la souris et le clavier, requiert un entraînement plus long que celui des objets bidimensionnels.
De par ce fait, le travail dans un environnement 3D peut s’avérer plus délicat, ce qui a un impact sur le temps de travail, sur l’efficacité de l’utilisateur ou encore sur le résultat lui-même.
Le but de ce projet a été d’amener une solution afin de permettre la manipulation des objets 3D de manière plus intuitive et efficace par le simple fait que l’utilisateur en question puisse utiliser ses propres doigts à la place d’une souris pour interagir avec le programme.
Lors de la convention TED 2006 ( Technology, Entert a i n - ment, Design) à Long Beach ( USA – CA), Jefferson Y. Han, de l’Université de New York, a fait une démonstration des capacités d’interactions d’une interface multitouch sur diverses solutions applicatives.
L’une d’entre elles illustrait la facilité d’acquisition d’informations sur des outils s’appuyant sur une interface tridimensionnelle, interface graphique intégrant la notion de profondeur. La présentation de ce nouveau type d’interface a fait germer un concept appliquant cette même technologie à des outils scientifiques.

Plate- forme multitouch maîtrisée du hardware au software
Nous nous sommes inspirés de cette démonstration pour développer une plate-forme complète et fonctionnelle en y intégrant les avancées actuelles de la recherche, dans le domaine de l’électronique, de l’informatique et de l’optique.
Les objectifs du projet ont également couvert la mise en oeuvre d’un framework permettant l’adaptation plus aisée d’applications traditionnelles à la technologie multitouch, cela en fournissant suffisamment de «briques» logicielles garantissant ainsi le développement d’interfaces graphiques simples et efficaces.
Il est important également de mettre en évidence le fait que le projet de développement du framework s’intègre dans le processus de réalisation d’une solution multitouch développée et maîtrisée dans son ensemble, allant du composant électronique jusqu’au logiciel d’interprétation des contacts tactiles.

Et demain?
Après plusieurs mois de travail, nous pouvons constater que le marché reste ouvert à ce type de solutions. L’avènement de produit tel que l’iPhone d’Apple a permis de mettre cette technologie dans les mains d’utilisateurs toujours plus nombreux.
L’expérience réalisée avec le CIG montre qu’il est possible de penser différemment l’interface utilisateur et de fournir un accès plus intuitif à des outils aussi complexes que ceux utilisés dans le domaine de la recherche génétique.



Marco Pambianchi,
HEIG-VD
Gergely Nagy,
Université Lausanne
Eytan Zysma, EPFL

Devenir Membre du GITI ?

Nos Partenaires

  • ceec
  • swissmedialogotop
  • logo-uts
  • logo he arc
  • ictswitzerland logo member neu
  • ict academy
  • image